PRESS

Video Forever sur TRAJECTOIRE

Video Forever sur ArtsixMic

Video Forever sur ArtSlant Paris

Video Forever sur Ouvre Tes Yeux

Video Forever sur UNSW Art & Design

Video Forever sur marievic.com

Video Forever sur myballetelectrique

J’ai assisté ce soir à une projection vidéo organisée par la galerie Analix Forever dans le showroom Krisvanassche. J’ai découvert cette galerie et la lumineuse Barbara Polla durant mon petit tour à Art Paris. Des projections de ce type sont organisées chaque mois au même endroit sur des thèmes bien définis. Et compte tenu de cette 1ère soirée, axée sur le Sublime, je ne manquerai pas d’assister aux prochaines.
« Est sublime ce qui, par cela seul qu’on peut le penser, démontre une faculté de l’âme qui dépasse toute mesure des sens » (Kant, Critique de la Faculté de Juger).
Ainsi, le sublime est une « énigme à la rationalisation du monde ». Tandis que ce qui est beau est physique, ce qui est sublime est métaphysique. Voici quelques uns des travaux qui m’ont marquée ce soir :
Matt Collishaw – Blind Date : dans sa vidéo, l’artiste se bande les yeux et effectue un voyage de Londres jusqu’à Madrid pour être confronté au Sublime (sans qu’on sache ce qu’il va voir). Au musée du Prado, l’artiste se découvre les yeux devant un Vélasquez. Grâce à tout ce temps passé dans le noir, il s’agit d’un éblouissement dépouillé de toute image autre. Ce qui permet une fusion avec le tableau.
Werner Herzog – Into the Abyss : il s’agissait là d’un extrait de ce documentaire consacré à des entretiens avec des prisonniers condamnés à mort. Inutile de préciser à quel point le sujet est dérangeant. Dans le cas de l’extrait projeté (le 1er jeune prisonnier apparaissant de le trailer), le condamné est d’une sérénité étonnante alors qu’il ne lui reste que quelques jours à vivre. Il déclare ne pas avoir été heureux durant sa vie et être soulagé car, à ce stade, il s’est enfin « trouvé ».
Ici, le Sublime est lié à l’effroi de la mort. Il y a du sublime dans le sentiment que le monde nous dépasse…
Katerina Jebb – Symulacrum and Hyperbole, Lucid TV : la projection finissait par du « faux Sublime » lié à la récupération du concept par la publicité. Katerina Jebb propose des pastiches très intéressants.
Bon, ce qui est drôle, c’est qu’elle a apparemment également pas mal flirté avec l’industrie de la mode comme le montre par exemple ce spot réalisé pour Comme des Garçons :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=s0p4NrPXQvI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s